LAB I

Un pilote à double armature équilibrée pour la gamme complète garantit des sons graves imposants. Il figure dans un boîtier en titane 64 réalisé via imprimante 3D. Sa construction permet une restitution musicale fidèle à la réalité et amortit toutes vibrations non souhaitées.

< Au sujet de la série LAB >
“Réaliser du Encore jamais vu” – voici la devise de la gamme de produits exceptionnel laquelle fera sous peu son apparition sur le marché à titre de série Lab (laboratoire) de final audio design.

Propriétés

 Mécanisme BAM créant des sons graves et des impressions spatiales stéréo

En raison de son design, le pilote à armature équilibrée pour la gamme complète avec lequel le son est émis par l’activation de l’armature fait face à quelques problèmes.

 Pilote à double armature équilibrée pour la gamme complète

Des sons graves imposants sont obtenus grâce à la double utilisation du pilote initial à armature équilibrée pour la gamme complète de final audio design.

  Boîtier titane 64 fabriqué à partir du boîtier 3D

Des formes réalisées via imprimante 3D ne sont pas obtenues par simple actionnement de bouton. Des connaissances diversifiées sont notamment nécessaires lorsqu’il s’agit de pièces moulées en métal. Des connaissances détaillées sont quantifiées et accumulées à n’importe quel endroit dans le processus. Cependant la décision, à savoir comment et dans quel ordre ce savoir-faire doit être combiné, nécessite l’intuition d’un maître artisanal. Au lieu de rendre superflu le savoir-faire artisanal, des personnes qualifiées spéciales lesquelles pourraient également être désignées de maîtres artisanaux numériques sont nécessaires pour le moulage de métal via imprimante 3D. Elles doivent réfléchir aux données de sortie devant être créées tout en tenant compte de la forme du produit fini, des frais, de la précision, du caractère lisse de la surface ainsi que d’autres aspects. Nous avons testé de nombreux prototypes avant d’obtenir les meilleures données de sortie pour le boîtier.

La finition de la surface n’est pas simple non plus. L’imprimante 3D répartit de la poudre métallique avec un laser sur une surface extrêmement petite ; elle laisse ensuite toujours fondre et durcir la poudre – en plusieurs étapes – jusqu’à obtention de la forme souhaitée. En conséquence la surface est marquée par les traces laissées par le rayonnement laser et elle est donc rugueuse. Le polissage de ces points nécessite également autant de savoir-faire que le moulage proprement dit des pièces. Une opinion bien répandue était qu’un polissage de précision est impossible sans modifier le produit. Cependant, grâce à la coopération avec un spécialiste en matière de finition spéciale nous avons pu combiner des aptitudes artisanales de manière diversifiée et avons obtenu, sur la base du produit de l’imprimante 3D, une surface bien polie pour le boîtier en titane 64 (un métal étant normalement difficile à polir).

  Embouts d’origine – deux types disponibles

La partie fine de l’embout en silicone laquelle étanche le canal auditif retentit sans résistance. L’influence de la résonance est d’autant plus grande que l’étanchéification est renforcée et que l’écran acoustique est augmenté. Des sons graves provenant de la résonance des embouts possèdent un retentissement lent et constant, ceci enterrant complètement la vivacité de la musique. Nous avons finalement créé plus de 100 échantillons et avons choisi l’embout permettant la restitution la plus naturelle des sons graves. Nous fournissons en annexe le type A avec son écran acoustique performant et également le type B avec la faible résonance afin de permettre aux clients de choisir eux-mêmes l’embout qu’ils préfèrent.

  Filtre à mailles en acier inoxydable + amortisseur acoustique

Le filtre à mailles en acier inoxydable et l’amortisseur acoustique nous ont permis d’obtenir un équilibre entre les sons moyens et les sons aigus.

  Câble plat d’origine réduisant les “Bruits de contact”

Une flexibilité et une épaisseur plus élevées du câble permettent de réduire les bruits de contact.